TRAme, TRAjet, TRAce

lier un fil sonore

Écouteurs recommandés pour une meilleure appréciation de l’écoute

TRAme, TRAjet, TRAce propose une expérience sonore qui agence de multiples enregistrements captés lors d’un trajet à pied depuis ville La Prairie, sur la rive sud de Montréal, jusqu’à la frontière canado-américaine. Réalisé en plusieurs étapes durant 2020, ce parcours relie des lieux où s’étaient établis des ancêtres. En réalisant à nouveau à pied leur sillon de migration conservé par la mémoire, mais aussi l’histoire, les archives et la généalogie patriarcale, mon trajet est devenu nomade, mû par des allers et retours sur l’ensemble du territoire qui les a accueillis et de nouvelles filiations auxquelles il cherche à se lier.

Les sites et les personnes rencontrées, les conversations et les circonstances et surtout la matière sonore captée, manipulée et transformée, ouvrent la voie à une multitude de récits potentiels. L’œuvre déploie une installation sonore de 21 haut-parleurs qui agencent différentes traces captées, recomposées, et qui se croisent en un jeu de décalage constant et en de nouvelles associations spatiotemporelles.

Ce projet de recherche-création fut réalisé dans le cadre de la maîtrise en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal. L’exposition finale du projet fut présentée du 14 au 21 novembre 2021, à la Salle d’expérimentation de Hexagram-UQAM située au pavillon des Sciences biologiques (SB), au 141 Av. du Président-Kennedy, à Montréal.

Au printemps 2020, je présentais le processus alors en cours :

Je remercie les personnes qui ont collaboré à mon projet et les organismes qui m’ont soutenue : la Fondation de l’Université du Québec, l’UQAM avec la bourse institutionnelle d’excellence à la maîtrise en arts visuels et médiatiques, la bourse du Fonds des professeurs de l’ÉAVM, et Hexagram-UQAM qui m’a octroyée la bourse à la recherche et accueillie en son programme de résidence. Je remercie particulièrement ma directrice de recherche Gisèle Trudel, artiste et professeure à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM et Stéphane Claude, compositeur et ingénieur du son, responsable de l’aire audio à OBORO.