vélo love

article blogue urbanista

J’ai toujours roulé à vélo. En 2003, j’ai mis mon vélo sur un avion pour aller rouler de Prague jusqu’à Dresde. Je m’y arrêtais pour suivre un cours de langue avant de poursuivre jusqu’à Berlin. Ce fut le premier d’une série de circuits que j’allais explorer seule ou en groupe en tant que guide. Le vélo a été le prétexte à défis, d’amitiés, de courses cyclosportives, et mon moyen de transport inter-cités au Québec. Il fut source d’émotions, de blessures parfois, de dépassements. Je me suis formée à la mécanique, à l’organisation de groupes sur routes, à la logistique du voyage-vélo. Pour moi, le vélo représente l’accès au monde.

À hiver 2010, j’ai continué de rouler dans la neige avec mon vieux bécyk de ville qui n’a pas résisté au sel, à la slotch et à la rouille qui s’en est nourrie.

En 2012 à Bâle en Suisse, malgré le froid de février, j’ai pu rouler assez tôt. J’y ai croisé des cyclistes de routes un peu partout, à la rencontre de la France et de l’Allemagne.

Ma pratique artistique comporte de nombreux tracés sur routes choisies en fonction d’orientations, de géométries et de cartographies. Le vélo me permet naturellement de prolonger mes actions sur de plus longues distances. Voir: bâle | stellar | basel

cyclosportives 2010

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s